Pascal Gouilly

Grippe A : l´OMS appelle à la vaccination prioritaire des professionnels de santé

Article paru le : Mercredi 15 Juillet 2009 dans Egora.fr

P.M. Les laboratoires pharmaceutiques viennent de recevoir le feu vert officiel de l´Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la fabrication de vaccins contre la grippe A/H1N1. Chaque pays devra donc vacciner sa population mais également déterminer les groupes prioritaires après les médecins et les infirmières.

Les conclusions d´un groupe consultatif d´experts sur les questions d´immunisation (Sage) au sein de l´OMS viennent en effet d´être rendues publiques et celui-ci « a estimé que la pandémie de H1N1 ne pouvait pas être arrêtée et que, par conséquent, tous les pays devaient accéder au vaccin ».

« Les employés des services de santé doivent être vaccinés dans tous les pays, afin qu´un système de santé fonctionne à mesure que le virus évoluera », a précisé la directrice de l´Initiative pour la recherche sur les vaccins, Marie-Paule Kieny.

En Europe, le ministre de la Santé italien a d´ores et déjà annoncé qu´il vaccinerait 8,6 millions de personnes, soit 15% de la population d´ici à la fin de l´année. Les personnes âgées de moins de 65 ans considérées comme à risque ou souffrant de maladies chroniques et les personnels de l´Etat jugés « essentiels » - policiers, pompiers, personnel médical - seront vaccinés prioritairement. Une deuxième campagne de vaccination est prévue en février pour la population âgée de 2 à 20 ans.


le 3 /7/09 L'augmentation du nombre de cas de grippe A H1/N1 a conduit à modifier les modalités de prise en charge. Des modalités qui pourraient évoluer dès l'automne si la pandémie se confirmait. Le point sur ce que nous savons aujourd'hui.

Si, au début de l'épidémie, la prise en charge était fondée sur une logique de contingentement, par une hospitalisation systématique des cas probables ou confirmés, l'extension du nombre de cas en France a conduit à modifier les modalités de cette prise en charge. Désormais les cas bénins peuvent être renvoyés à domicile, le médecin traitant en étant informé par l'hôpital.

De plus, alors qu'au début de l'épidémie, seuls 112 établissements hospitaliers de référence, tous sièges de Samu, pouvaient prendre en charge les cas probables ou confirmés de grippe A/H1N1, désormais s'y ajoutent 340 établissements de santé qui, à travers le territoire, comporteront des centres de consultation dédiés à la prise en charge de cette nouvelle pandémie de grippe. « L'activation de ces 340 établissements de santé se fera via les ARH », indique Olivier Brahic, du Département des urgences sanitaires de la Direction générale de la santé (DGS).

Par ailleurs, « nous allons passer à un stade de distribution des stocks des outils de protection contre le virus de la grippe A/H1N1 », ajoute Olivier Brahic. Ainsi, le 26 juin, une circulaire des ministères de la Santé et de l'Intérieur a été envoyée à chaque préfet pour attribution relative à la gestion de ces stocks de masques et d'antiviraux. Chaque préfet doit identifier une plate-forme logistique départementale pour l'organisation de la gestion de ces stocks, puis mettre en place des sites de mise à disposition de ces outils de protection.

Ce sera ensuite à la Ddass de chaque département de communiquer auprès des médecins libéraux, pour les informer de la mise à disposition de ces stocks ainsi que des sites de distribution – où ils pourront venir chercher un stock de 30 masques FFP2 et 50 masques chirurgicaux.

Chaque Ddass pourra choisir son mode de communication : par e-mail ou par lettre, via les Conseils de l'Ordre… Les URML pourront aussi intervenir. .

Florence ROSIER


le 29+06+09 Le virus A(H1N1) de la grippe porcine continue de s'étendre, ayant désormais contaminé 70.893 personnes dans le monde et fait 311 morts, selon le dernier bilan publié lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le nombre de malades enregistrés a bondi de plus de 11.000 cas depuis le dernier bilan de l'OMS diffusé vendredi sur son site internet. L'organisation, qui a déclaré le A(H1N1) première pandémie atypique de grippe du siècle, faisait alors état de 59.814 personnes atteintes dans 113 pays et territoires, dont 263 décès.

La plus forte augmentation du nombre de malades a été enregistrée aux Etats-Unis (+6.268) qui compte désormais 27.717 cas répertoriés et reste le pays le plus affecté de la planète. Le bilan s'est également particulièrement aggravé au Canada, avec 1.043 nouveaux cas sur un total de 7.775


Dix-neuf personnes ont succombé à la grippe A (H1N1) depuis le lancement par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) de l'alerte pandémique ce jeudi 11 juin. Et pour la première fois, un malade en est mort sur le continent européen, en Ecosse.

Ces chiffres ressortent du dernier point de situation établi par l'OMS, lundi 15 juin à 17h00 GMT. En France, le nombre de personnes infectées s'élève désormais à 106, sans qu'aucun cas sévère ne soit rapporté.

A l'échelle mondiale, 35 928 cas ont été confirmés dans 76 pays, dont 163 mortels. Sans surprise, les Etats-Unis paient le plus lourd tribut avec 4 638 cas au cours du seul week-end écoulé. Au total, 17 855 cas ont déjà été confirmés outre-Atlantique, parmi lesquels 45 mortels.

L'Australie signale 221 nouveaux cas, portant à 1 823 le nombre total de ses malades. Le Mexique en revanche, confirme chaque jour un peu plus sa sortie de crise. Aucun cas n'y a été rapporté depuis plus d'une semaine.

Pour ce qui est du monde arabe, l'Egypte rapporte 8 nouveaux cas pour un total de 18, l'Arabie Saoudite 5 cas pour un total de 11 et le Maroc un cas. Pour l'heure, aucun pays africain ne semble touché.

A l'inverse le continent européen, lui, est sérieusement menacé. C'est particulièrement le cas du Royaume-Uni où 404 malades ont été enregistrés ces dernières 48 heures, portant à 1 226 le nombre total des personnes infectées. Les autres pays les plus touchés sont, dans l'ordre : l'Allemagne (75 nouveaux cas pour un total de 170), l'Italie (11 nouveaux cas, total 67), les Pays-Bas (26 nouveaux cas, total 61), la Suède (13 nouveaux cas, total 32), la Grèce (12 nouveaux cas, total 19), la Belgique (3 nouveaux cas, total 17) et la Suisse avec 2 nouveaux cas pour un total de 22.

En France, le bilan s'est soudain alourdi en Haute-Garonne. Dix collégiens (le précédent bilan faisait état de 7 seulement) sont désormais officiellement infectés par A (H1N1). Pour autant, aucun passage à la phase 6 du Plan Pandémie n'est prévu pour le moment. Source : OMS, update 49, 16 juin 2009 ; Institut de Veille sanitaire, 16 juin 2009


En raison de l'extension mondiale de l'épidémie de grippe à nouveau virus A/H1N1, l'OMS a déclaré le 11 juin 2009 le passage en phase 6 de son plan et confirme la situation de pandémie caractérisée par une circulation active du virus dans au moins deux régions du monde. Elle précise que la sévérité actuelle de la nouvelle grippe est modérée. La situation épidémiologique de la France n'a pas évolué significativement par rapport aux derniers jours. Le nombre de cas a certes augmenté (80 cas) mais reste limité. 68 cas sont importés de pays où la circulation du virus au sein de la population est avérée. 12 cas sont des cas secondaires, c'est-à-dire n'ayant pas voyagé mais ayant été en contact étroit avec des cas importés et confirmés, correspondant à deux épisodes de cas groupés limités. La France est donc considérée, à ce jour, comme un territoire où le virus ne circule pas activement au sein de la population et reste en situation 5A, dans laquelle elle se trouve depuis le 30 avril 2009. Le passage en phase 6 par l'OMS signe toutefois une évolution de la situation internationale. L'augmentation du nombre de pays où le virus circule au sein de la population rend vraisemblable une augmentation du nombre de cas importés ce qui accroît le risque de voir se développer des foyers de cas groupés et éventuellement des cas graves sur notre territoire. La vigilance et la mobilisation sont poursuivies et il est rappelé à la population que toute personne présentant les symptômes de la grippe (fièvre, toux, courbatures, grande fatigue, difficultés respiratoires) et revenant d'un pays où le virus circule (voir définition des cas de l'Institut de veille sanitaire, InVS) doit appeler le centre 15 ou son médecin traitant. Les mesures prévues par le plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale » et mises en œuvre à ce stade restent appropriées. Elles permettent de continuer la préparation, pour faire face à la diffusion du virus sur notre territoire. Dans cette situation, les experts recommandent de pérenniser le dispositif mis en place depuis fin avril. Il vise à retarder l'installation d'une transmission interhumaine sur notre territoire. Il repose toujours sur une prise en charge hospitalière des cas. Ainsi devant tout cas possible, en particulier devant des cas groupés de syndrome respiratoire aigu fébrile de survenue brutale, nous vous demandons de contacter le Centre 15, qui vous aidera dans la prise en charge et conduira l'évaluation clinique et épidémiologique en lien avec l'InVS. Une définition des cas de grippe à nouveau virus A/H1N1, ainsi que les modalités de leur prise en charge médicale sont disponibles et régulièrement actualisées sur le site de l'InVS, site qu'il est recommandé de consulter fréquemment.

http://www.invs.sante.fr/display/ ?doc=surveillance/grippe_dossier/informations_pratiques.htm

http://www.invs.sante.fr/surveillance/grippe_dossier/docs_professionnels/protocole_signalement_cas_groupes_de_grippe_220509.pdf

http://www.invs.sante.fr/surveillance/grippe_dossier/docs_professionnels/questionnaire_signalement_cas_groupes_de_grippe_190509.doc

Pour toute information complémentaire sur la grippe à nouveau virus A/H1N1 : http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/grippe-porcine-h1n1/grippe-porcine-h1n1.html


Bilan Grippe A H1N1 - 23 mai 2009

Dans le monde :

>> 91 morts : 80 au Mexique, 9 aux Etats-Unis, 1 au Canada et 1 au Costa Rica. > Environ 12'000 cas confirmés dans 44 pays : 4'174 cas au Mexique, 6'552 aux Etats-Unis (dans 48 états), 805 au Canada...

> 44 cas de grippe A H1N1 au Chili (source : Institut de Santé publique).


AFP 22_5_09

l'OMS fait état de 11 168 cas dont 86 mortels. Quarante-deux pays sont touchés (contre 41 hier).

Rendus publics en fin de matinée, ces chiffres officiels sont basés sur un comptage arrêté à 6h00 GMT, ce vendredi 22 mai. Les Etats-Unis comptabilisent désormais 5 764 cas confirmés et 9 décès, au lieu de huit la veille. En revanche ces dernières 48 heures, aucun nouveau cas n'a été rapporté au Mexique où la situation semble se stabiliser.

En France, l'Institut de Veille sanitaire ne constate aucun nouveau cas. Le bilan reste donc de 16 cas légers, tous importés.

Avec 294 cas confirmés en laboratoire, le Japon enregistre 35 cas supplémentaires. Aucun décès n'a cependant été signalé dans le pays. En Australie, 4 cas de plus (pour un total de 7) mais toujours aucun mortel. L'Espagne signale deux cas supplémentaires portant à 113 le nombre de personnes infectées. Le Royaume-Uni confirme également 3 cas supplémentaires (pour un total de 112).

Les autres pays enregistrant de nouveaux cas sont : le Chili (19 nouveaux cas pour un total de 24), la Chine (3 pour un total de 11), l'Equateur (7 pour un total de 8), le Panama (4 pour un total de 73) et le Pérou (2 pour un total de 5). Un nouveau pays enfin est touché par l'épidémie. Il s'agit des Philippines qui rapportent un cas non mortel.

Signalons enfin que les autorités italiennes ont annoncé ce matin la fermeture temporaire de deux lycées à Rome, après la découverte de 4 cas de grippe A (H1N1) (pour l'heure non confirmés par l'OMS) parmi leurs élèves rentrés d'un séjour new yorkais.


Grippe porcine : un millier de nouveaux cas, l'Inde et la Turquie touchées [ 17/05/09 - 09H15 - AFP ] © AFP/Jiji Press

La grippe porcine continue sa progression dans le monde, avec mille nouveaux cas recensés en 24 heures et un total de 8.451 malades, alors que la maladie a fait son apparition en Inde et en Turquie, ainsi qu'au Japon, où il s'agit de premiers cas de transmission locale.

Jusqu'alors la grippe porcine s'était transmise de manière autonome essentiellement sur le continent américain. Dans un nouveau bilan publié samedi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a comptabilisé 72 décès dus au virus A(H1N1), soit sept morts supplémentaires depuis vendredi.

Le bilan de la grippe porcine au Mexique est passé à 68 morts "confirmés", après deux nouveaux décès dont le dernier le 12 mai, et 3.034 malades, a annoncé samedi le ministèrere mexicain de la Santé.

En une semaine, les bilans de l'organisation onusienne n'ont cessé de s'aggraver, au rythme moyen d'un millier de nouvelles personnes contaminées chaque jour, les Etats-Unis étant le pays le plus touché, suivi du Mexique, foyer d'origine du virus.

Le ministère de la santé japonais a confirmé dimanche que neuf lycéens d'Osaka étaient porteurs de la grippe porcine, portant à 17 le total de malades atteints par le virus dans la région du Kansai (centre-ouest).

Le numéro deux de l'OMS Keiji Fukuda a déclaré que l'organisation suivait "de très près la situation" au Japon.

Au début du mois, le Japon avait découvert ses premiers cas de virus A(H1N1) à l'aéroport de Narita, près de Tokyo, mais il s'agissait d'un professeur et de trois lycéens japonais qui avaient contracté la maladie pendant un voyage d'études au Canada.

Des signes d'une transmission autonome dans une nouvelle région du monde pourraient justifier pour l'OMS le passage au sixième et dernier niveau d'alerte, signifiant l'arrivée de la première grande pandémie grippale du 21ème siècle.

Au Canada, le nombre de personnes atteintes a franchi la barre de 500, avec 24 nouveaux cas rapportés dans la province du Québec.

L'Inde a fait état d'un premier cas dans la ville méridionale d'Hyderabad : il s'agit d'un Indien de 23 ans, arrivé de New York, qui a été placé en quarantaine.

Deux premiers cas ont été également détectés en Turquie, à l'aéroport international d'Istanbul. Il s'agit d'un Américain se rendant des Etats-Unis en Irak, après escale à Amsterdam, et de sa mère.

En Malaisie, un second cas de grippe porcine avérée a été recensé, au lendemain de la découverte d'un premier. La patiente avait voyagé à bord du même avion en provenance des Etats-Unis que la première personne contaminée par le virus, un ami étudiant.

Un troisième cas a été confirmé en Chine : une jeune fille de Pékin arrivée de l'Etat de New York, où elle poursuit des études, selon l'agence Chine Nouvelle. Pour l'heure, l'OMS, qui tiendra son assemblée générale annuelle du 18 au 22 mai, maintient son niveau d'alerte 5 sur une échelle de 6 signifiant qu'une pandémie est "imminente".

Pour accélérer la mise au point d'un vaccin qui pour l'heure n'existe pas, le Mexique a remis samedi à l'OMS la souche du virus et les informations statistiques et cliniques sur l'évolution de la maladie.

Des scientifiques canadiens ont quant à eux annoncé avoir réalisé le séquençage génétique de la forme porcine du virus, concluant qu'elle était identique à la forme humaine du virus. L'étude a été réalisée à partir d'échantillons du virus prélevés sur des porcs infectés dans la province d'Alberta (ouest).

Pour leur part, des experts sanitaires réunis à Helsinki ont défendu le Mexique et l'OMS pour leur gestion de la crise. Pour eux, même si la menace s'est révélée jusqu'à présent moins grave que redouté au départ, les mesures prises ont placé le monde en position de force en cas d'une résurgence plus mortelle.


Mise à jour du diaporama de la SPLF


En raison de l'extension de l'épidémie de grippe à nouveau virus A/H1N1, le passage en situation 5A du plan français de prévention et de lutte « Pandémie grippale » a été décidé le 30/04/09.

En France, au 8 mai 2009, douze cas d'infection par ce nouveau virus ont été confirmés chez des personnes revenant du Mexique et des Etats-Unis d'Amérique.

Dans la situation actuelle, la prise en charge hospitalière est systématique en raison du nombre limité de cas. Une telle prise en charge vise à freiner la diffusion du nouveau virus en assurant un isolement strict des malades.

Vous pourriez être amenés à voir en consultation des personnes présentant des symptômes compatibles avec une infection à nouveau virus A/H1N1. Pour effectuer l'évaluation clinique et épidémiologique des cas possibles, il est impératif de prendre contact sans délai avec le SAMU-Centre 15 qui vous aidera dans la prise en charge du patient et de ses éventuels contacts.

Une définition des cas de grippe à nouveau virus A/H1N1, ainsi que les modalités de leur prise en charge médicale sont disponibles et régulièrement actualisées sur le site de l'Institut de veille sanitaire (InVS), site qu'il est recommandé de consulter fréquemment. http://www.invs.sante.fr/display/ ?doc=surveillance/grippe_dossier/informations_pratiques.htm

Par ailleurs, si vous êtes amenés à voir des cas groupés (au moins trois cas) d'infections respiratoires aiguës basses au sein d'une même collectivité (famille, classe, unité de travail,…), vous devez les signaler sans délai à l'InVS.

Concernant le matériel nécessaire à la prise en charge de patients symptomatiques. En métropole, des kits de protection, contenant notamment des masques chirurgicaux et des masques FFP2, vous ont été expédiés au cours de l'année 2007. Vous devez les utiliser en priorité. La préfecture de votre département va mettre en place un guichet pour permettre le réassort des kits incomplets et l'équipement des professionnels installés récemment. Hors métropole, des lots de masques chirurgicaux et de masques FFP2 sont livrés ou en cours de livraison, afin de permettre notamment l'équipement des professionnels exposés.

Pour toute information complémentaire sur la grippe à nouveau virus A/H1N1 : http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/grippe-porcine-h1n1/grippe-porcine-h1n1.html


GIF - 401.1 ko

Grippe : 1.085 cas, dont 27 mortels

AFP 05/05/2009 | Mise à jour : 07:16

La grippe porcine, qui a fait 27 morts au total, selon les déclarations des Etats touchés, s'est propagée à 21 pays, le Mexique, les Etats-Unis et le Canada étant les plus affectés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) chiffrait de son côté hier à 1.085 le nombre de cas confirmés dans 21 pays et ne prévoyait pas pour l'instant de passer le niveau d'alerte à l'échelon 6, selon sa directrice générale, Margaret Chan.

CAS MORTELS :


MEXIQUE : 26 morts ETATS-UNIS : un mort

CAS CONFIRMES :


MEXIQUE : 776

ETATS-UNIS : 286. Trente-six Etats touchés

CANADA : 140. Une fillette, premier "cas grave" au Canada, en soins intensifs.

ESPAGNE : 57

GRANDE-BRETAGNE : 27, dont neuf cas annoncés lundi.

ALLEMAGNE : Huit malades, dont deux ne se sont pas rendus au Mexique

NOUVELLE-ZELANDE : 5

COSTA RICA : huit, dont deux hospitalisés

FRANCE : 4

ISRAEL : 4

ITALIE : 4

SALVADOR : 2

AUTRICHE : un cas

CHINE : un cas confirmé à Hong Kong, un Mexicain

COLOMBIE : un cas diagnostiqué chez un homme de 42 ans de retour du Mexique

COREE DU SUD : un cas, une religieuse de retour du Mexique

DANEMARK : un cas confirmé, une Danoise rentrée mercredi de New York

IRLANDE : 1

PAYS-BAS : un cas confirmé, un enfant de 3 ans ayant séjourné au Mexique

PORTUGAL : premier cas confirmé lundi

SUISSE : 1


Bilan le 1er mai 7h35


Le 30 4 2009. (Source : JIM.fr - Journal International de Médecine ) La direction générale de l'OMS a décidé de passer au niveau 5 d'alerte, celui qui précède immédiatement la déclaration de pandémie. Cette décision a été motivée par des cas de transmission interhumaine en dehors du foyer initial de l'épidémie.

Si, comme tout le laisse penser, la France passera à son tour très prochainement au niveau 5 de son plan de lutte contre la pandémie grippale, nous analysons ici les principales conséquences de cette évolution. Le niveau 5 d'alerte de l'OMS correspond schématiquement aux situations 5 A et 5 B du plan national français de prévention et de lutte contre la pandémie grippale dans sa dernière version du 20 février 2009. Ce plan initialement préparé dans l'hypothèse d'une pandémie d'origine aviaire devrait s'appliquer à la situation actuelle.

La situation A correspond à une transmission virale interhumaine à l'étranger (ce qui est le cas aujourd'hui), la situation B à une transmission interhumaine en France, c'est-à-dire à un démarrage de la pandémie sur le territoire français.

Si le plan prévu est respecté, la direction des opérations serait confiée au Ministre de l'intérieur. Les grandes mesures envisagées en situation A :

- activation des centres opérationnels départementaux ;

- suspension des liaisons aériennes vers les pays touchés ;

- mise en quarantaine des personnes arrivants des pays atteints ;

- mesures de contrôle adaptées pour les pays voisins des pays touchés ;

- renforcement du contrôle sanitaire aux frontières ;

- assistance des ressortissants français à l'étranger ;

- mise en œuvre le cas échéant de mesures de quarantaine, d'isolement, de sécurisation des établissements de santé, des pharmacies et des sites de production des moyens de protection et de traitement ;

- appel à la réserve sanitaire et renforcement des plateformes de régulation des SAMU ;

- information du grand public, des professionnels de santé, des services de secours, des laboratoires, du service de santé des armées… ;

- détection, signalement et prise en charge des personnes atteintes et des sujets contacts ;

- renforcement des capacités de production et de distribution des masques, des tests et des médicaments (mis en forme en vrac).

Les grandes mesures envisageables en situation B :

En plus des mesures précédentes, les dispositions suivantes seront envisagées et modulées en fonction de l'évolution de la situation :

- suspension du système du médecin traitant ;

- fermeture des crèches, des établissements d'enseignements, des internats ;
- limitation de certains transports collectifs ;

- suspension des activités collectives (spectacles, manifestations sportives…) ;

- restriction des activités professionnelles non essentielles et des visites dans les établissements de soins ;

- limitation des déplacements individuels ;

- déclenchement des plans blancs et bleus et éventuellement des plans blancs élargis ;

- création de structures intermédiaires d'hébergements pour certains patients ;

- préconisation du port de masques chirurgicaux par les malades et les personnes indemnes ;

- mesures de maintien d'une activité économique et sociale compatible avec la lutte contre la pandémie (favoriser des modes alternatifs d'organisation) ;

- diverses dispositions juridiques d'exception (organisation de la répartition de l'énergie et du ravitaillement, continuité des principales fonctions de l'Etat et des collectivités) ;

- éventuel rappel de la réserve militaire opérationnelle ;

- mesures spécifiques aux services funéraire

Pour prendre connaissance du plan détaillé : http://www.grippe-aviaire.gouv.fr/IMG/pdf/PLAN_PG_2009.pdf


Le 30 avril 10H

Attention seuls des cas possibles d'infections à nouveau virus grippal ont été identifiés en France. Un point épidémiologique est disponible tous les jours sur le site de l'Institut de veille sanitaire : http://www.invs.sante.fr/display/ ?doc=surveillance/grippe_dossier/points_h1n1/grippe_porcine_290409/index.html

Ces personnes sont actuellement prises en charge en milieu hospitalier. Les examens biologiques sont en cours.

Vous pouvez être amenés à voir en consultation des personnes présentant des symptômes compatibles avec une infection à nouveau virus grippal.

Si ces personnes vérifient les critères correspondant à la définition de cas régulièrement mise à jour, il est nécessaire que vous en informiez le centre 15. Le classement comme cas possible sera assuré le cas échéant par l'Institut de veille sanitaire. Ces personnes pourront ainsi bénéficier d'examens diagnostiques par des laboratoires spécialisés et d'une prise en charge adaptée.

La définition des cas est mise à jour sur le site de l'InVS : http://www.invs.sante.fr/display/ ?doc=surveillance/grippe_dossier/points_h1n1/grippe_porcine_290409/index.html

Des informations vous seront transmises régulièrement par cette messagerie, en fonction de l'évolution de la situation et sur le site du Ministère de la Santé : http://www.sante-sports.gouv.fr/dossiers/sante/grippe-porcine-h1n1/grippe-porcine-h1n1.html


Bilan le 29 avril 7h32


Le 24 avril 2009, l'OMS a confirmé la survenue de plusieurs cas humains de grippe d'origine porcine confirmés microbiologiquement avec transmission inter humaine au Mexique et aux Etats-Unis (Texas, Californie). Le virus isolé est un virus émergent susceptible d'être à l'origine d'une pandémie du fait de l'existence d'une transmission inter humaine identifiée avec ce virus porcin. En lien avec les différentes autorités sanitaires internationales, l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) suit la situation épidémiologique faisant l'objet de points réguliers.

Dans ce contexte, le risque de pandémie grippale doit être pris en compte et vous voudrez bien signaler au SAMU-Centre 15 tout patient présentant des signes évocateurs de grippe dans les 7 jours suivant le retour d'un voyage notamment au Mexique et aux Etats-Unis d'Amérique. Le SAMU vous indiquera la conduite à tenir.

A ce stade, il n'y a pas de recommandation de différer un voyage vers le Mexique ou les Etats-Unis d'Amérique. Toutefois, il doit être préconisé aux personnes souhaitant se rendre dans cette zone de respecter les règles d'hygiène classiques, de se conformer aux recommandations des autorités locales et de prendre contact si nécessaire avec le poste diplomatique. Ces conseils sont disponibles sur le site Internet du Ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr, rubrique « conseils aux voyageurs).

Vous trouverez également des informations sur le site Internet de l'InVS(www.invs.sante.fr) concernant la définition des cas possibles et ainsi que de l'OMS (www.who.int).



>> Journal du teletravail - Travail a domicile | Actualité | Alertes sanitaires | Diaporama - Grippe A(H1N1) 22 juillet 09

Diaporama - Grippe A(H1N1) 22 juillet 09

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Le diaporama "Grippe" a été actualisé le 22 juillet 2009 à la suite du changement par le ministère de la Santé, du dispositif de prise en charge. Ce dispositif est en effet élargi au secteur des soins de ville à compter du 23 juillet. Le diaporama intègre également des données récemment publiées. http://www.ffpneumologie.org/article.php3 ?id_article=148

Diaporama - Grippe - 22 07 09 - 3.8 Mo

Diaporama - Grippe - 22 07 09 - 1.6 Mo

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg


Comparateur mutuelle santé, prévoyance

Devis mutuelle santé 100% gratuit et sans engagement.
Remplissez une seule demande pour comparer les tarifs, les garanties et les niveaux de remboursements des meilleures mutuelles santé du marché et économiser jusqu'à 300 euros par an.