>> Journal du teletravail - Travail a domicile | Actualité | Monde | MAP8 est disponible! Vers la conclusion des accords type “Schengen” entre Euro-BRICS, par Harald Greib

MAP8 est disponible! Vers la conclusion des accords type “Schengen” entre Euro-BRICS, par Harald Greib

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

- Extrait MAP8-Mars2013 -

MAP8 est disponible! Vers la conclusion des accords type “Schengen” entre Euro-BRICS, par Harald Greib
SOMMAIRE: Edito La blague de trop, par Michael Timmermans (p.3) – Gouvernance Etats-Nations, Europe, Régions et... Macro-Régions, par Christel Hahn (p.5) – FuturHebdo 26/03/2063: L’humanité est-elle prête pour un nouvel Abu Simbel ? par Olivier Parent (p.9) - Société L’inéluctable contre-révolution du peuple américain, par Bruno Paul (p.11) - Euro-BRICS Vers la conclusion des accords type Schengen entre Euro-BRICS, par Harald Greib (p.18) - Geopolitique La nouvelle route des Indes passera-t-elle par le Nicaragua ?, par Gilles Maury (p.21)

Téléchargez MAP8 (gratuit)

-------------

EXTRAIT : Vers la conclusion des accords type “Schengen” entre Euro-BRICS, par Harald Greib

Les accords de Schengen assurent la liberté de mouvement des personnes au sein de l’espace appelé “Schengen” par l’absence de contrôles aux frontières intérieures, contrebalancé par un renforcement des contrôles aux frontières extérieures selon un standard commun fixé par tous les pays membres des accords.

Ce standard inclut quatre volets :

. renforcement des contrôles aux frontières extérieures (obligation de contrôle de toute personne franchissant la frontière- interdiction de n’organiser que des contrôles inopinés)
. politique de visa commune
. politique d’asile commune
. coopération policière, judiciaire et douanière renforcée.

Sont actuellement membres des accords de Schengen : les Etats membres de l’Union européenne, à l’exception du Royaume uni et de l’Irlande, plus la Norvège, l’Islande et la Suisse.

Ainsi voit-on que la participation aux accords de Schengen ne nécessite nullement l’appartenance à l’Union européenne.

Les accords n’ont pas été conclus pour accorder une liberté supplémentaire aux ressortissants des Etats signataires, mais en tant que réaction aux flux touristiques énormes entres les cinq premiers signataires (Allemagne, France, Luxembourg, Belgique, Pays-bas) qui rendaient des contrôles efficaces aux frontières entre ces pays impossibles. Les gouvernements ont fait le choix de substituer un renforcement des contrôles aux frontières extérieures accompagné d’une coopération policière, douanière et judiciaire renforcée aux contrôles aléatoires, ponctuels et donc inefficaces aux frontières intérieures. Ainsi, on pourrait dire que la logique portée par Schengen est la concentration des moyens de contrôles aux frontières extérieures.

L’espace Schengen est alors la conséquence de l’augmentation des nombres de voyageurs au point de rendre les contrôles “classiques” aux frontières inopérationnels. Ainsi, la Suisse a été quasiment contrainte d’y adhérer car elle ne pouvait plus, en tant que pays de transit enclavé par l’Union européenne, prétendre à efficacement contrôler ses frontières.

En toute conséquence, rien ne nous empêche d’envisager une même évolution au sein d’Euro-BRICS. A partir du moment où les flux réguliers augmentent d’une telle manière que les contrôles aux frontières deviennent une trop lourde tâche pour les Etats, il serait certainement opportun de réfléchir si la signature de tels accords de libre circulation dans le style de Schengen ne serait pas un moyen de mieux contrôler ces flux.

L’enclave de Kaliningrad nous permet même d’envisager une évolution lente et graduée. Elle pourrait d’une certaine manière constituer le laboratoire de l’évolution vers un espace “Schengen” entre Euro-BRICS. Actuellement, les habitants de cette enclave sont obligés d’obtenir un Visa Schengen pour voyager aux sein de l’espace Schengen. Etant donné la situation géographique, cela est une source de tension constante entre les Etats Schengen et la Russie et une entrave aux libertés de ces personnes. Le petit nombre de ces habitants fait de l’enclave un cas de figure idéale pour “tester” la faisabilité d’une telle démarche.

Le procédé devrait suivre une logique d’octroi de privilège et d’évaluation sur plusieurs échelons :
D’abord, les habitants de l’enclave de Kaliningrad se voient octroyer des visas Schengen multiples et illimités. Après quelques années, les Etats Schengen évaluent le respect des règles par les bénéficiaires. Si les cas d’abus sont peu nombreux, suit l’étape suivante: Les états Schengen suppriment l’obligation de visas pour les habitants de l’enclave. Après quelques années suit l’évaluation.

Si les abus sont peu nombreux, suivent les étapes suivantes, toujours rythmées par alternance d’octroi et d’évaluation :
. Octroi d’un régime de visas multiples pour tous les ressortissants russes - Evaluation
. Suppression d’obligation de visas pour tous les ressortissants russes - Evaluation
. Suppression d’obligation de visas pour tous les ressortissants des BRICS - Evaluation

Suit enfin l’étape suprême :
. Evaluation du nombre de voyageurs traversant les frontières Euro-BRICS pour déterminer si la conclusion des accords “type Schengen” pourraient permettre de rendre les contrôles de ces flux plus efficaces aux moindres coûts.

Il faut toujours se rappeler que les accords de Schengen, contrairement aux idées reçues, n’affaiblissent pas le niveau de sécurité et de contrôle aux frontières, mais simplement adaptent les méthodes de contrôle pour répondre à la nouvelle situation des flux si grands que les contrôles classiques deviennent inopérationnels. Certains disent même que les mesures prévues par les accords de Schengen augmentent le niveau de contrôles auxquels sont assujettis les voyageurs et aussi tous les habitants de l’espace Schengen. Qu’ils créent en plus un sentiment d’appartenance à un même espace, de partager un destin commun, que les Etats signataires soient des états “amis” n’est pas le but recherché, mais un très beau résultat accessoire.

Téléchargez MAP8 (gratuit)

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg


Comparateur mutuelle santé, prévoyance

Devis mutuelle santé 100% gratuit et sans engagement.
Remplissez une seule demande pour comparer les tarifs, les garanties et les niveaux de remboursements des meilleures mutuelles santé du marché et économiser jusqu'à 300 euros par an.