Cinq règles pour trouver sa voie

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

Vous ne savez pas ce que vous voulez faire après le bac ? Vous vous cherchez toujours après deux voire trois ans de fac, ou bien vous êtes déçus par vos premiers choix … Reprenez la main en appliquant cinq règles en or.

1/ Anticipez…
 Cinq règles pour trouver sa voie
Autant que possible, n’attendez pas la dernière minute (le bac, le moment des inscriptions, la recherche d’emploi) pour vous demander ce que vous aimeriez réellement faire. Il faut souvent un peu de temps pour découvrir les différents métiers ou secteurs professionnels et surtout se découvrir soi-même ! En réfléchissant plusieurs mois ou, pourquoi pas, plusieurs années à l’avance, vous vous laissez le temps de faire des rencontres, des stages, de mûrir et même de changer d’avis ! Si au passage vous trouvez votre « vocation » vous serez beaucoup plus motivés pour suivre des études en ayant un objectif précis… Evidemment, vous réussirez mieux, et vous aurez de meilleures chances d’être accepté dans le cursus qui vous intéresse. CQFD.

2/ Apprenez à vous connaître
 Cinq règles pour trouver sa voie
Demandez-vous quels sont vos points forts dans la vie, vos qualités, vos compétences, et pas seulement du point de vue scolaire ! Aimez-vous vous concentrer longuement sur un problème ou préférez-vous être en mouvement ? Etes-vous relationnel ? Curieux ? Bon organisateur ? De sensibilité artistique ? Avez-vous des passions ? Ce bilan ne concerne pas seulement vos résultats scolaires mais toute votre personnalité. Des spécialistes (psychologues, orientateurs) peuvent bien sûr vous proposer une aide utile pour cerner vos points forts. Mais vous pouvez vous-mêmes apprendre à vous connaître en examinant vos comportements, vos relations avec vos amis, votre famille, votre façon de travailler, de gérer votre temps, de vous distraire, etc. (Pour commencer, lire notre article Comment se connaître ?).

3/ Explorez
 Cinq règles pour trouver sa voie
Pour savoir pour quel type de métier ou de vie vous êtes fait, soyez curieux, ouvrez-vous aux autres, renseignez-vous. Il y a bien sûr de nombreux salons consacrés aux études et à l’emploi, mais vous pouvez commencer par poser des questions aux personnes actives qui vous entourent et les interroger sur leur métier, leur entreprise, leur parcours, sans oublier de leur demander ce qui leur plaît dans leur activité. Ouvrez aussi les yeux et les oreilles en lisant, en écoutant, sortez, observez, et demandez-vous de temps en temps « Est-ce que j’aimerais faire cela ? » Après, mais seulement après, vous pourrez vous demander quelle école il faut faire ou quel diplôme il faut préparer. Trop souvent, on choisit des études (une école d’ingénieur, la fac d’histoire, un IUT commerce) sans avoir aucune idée du genre de métier qu’on aimerait faire ensuite. Et l’on perd bien sûr en motivation et en efficacité en cours de route. Au contraire, donnez-vous les moyens de découvrir la vie professionnelle réelle, avec ses vrais métiers.

4/ Faites des stages
Ils sont irremplaçables bien sûr, pour plonger dans l’entreprise, découvrir les rythmes de la vie active, se faire une idée de l’ambiance d’un secteur, rencontrer des professionnels. Bien sûr, plus vous avancez en âge, plus l’objectif d’un stage se précise. A 15-16 ans, on découvre la vie active en général. En cours d’étude, on prend contact avec le secteur professionnel vers lequel on se dirige. En fin d’études, on commence à exercer un métier…
Après le bac, les stages vous constituent déjà une première expérience professionnelle, et des stages bien choisis, indiqués sur votre CV, peuvent ouvrir des portes pour un premier emploi. Sophie, 22 ans, diplômée d’une école de commerce, a trouvé un emploi de chef de produit dans une entreprise de peinture, tout simplement parce qu’elle avait déjà fait un stage de chef de produit chez une entreprise concurrente. (Lire Comment trouver un stage ?).

5/ Rebondissez
 Cinq règles pour trouver sa voie
Vous échouez en cours de route, ou n’obtenez pas ce que vous attendiez ? Ne perdez surtout pas courage. Un projet professionnel est fait pour évoluer au cours du temps. Et si l’emploi ou le diplôme convoité n’est pas au rendez-vous, votre potentiel à vous (vos compétences, vos talents) reste intact. Ce n’est donc surtout pas le moment de baisser les bras et, par exemple, de vous engager dans des filières qui ne vous plairaient pas du tout, ou de vous présenter sur le marché du travail sans objectif ni formation, prêt à prendre « tout ce qui viendra ».
A partir de vos acquis, et grâce à de nombreuses filières de formation, vous pouvez accéder à d’autres débouchés qui seront tout aussi adaptés à votre personnalité. C’est sûrement le moment de demander conseil, de se faire aider pour retrouver la pèche et rebâtir un nouveau projet professionnel. Une porte se ferme mais plusieurs sont encore ouvertes ! Et l’on trouve souvent sa vraie voie après plusieurs échecs, essais infructueux ou tâtonnements, alors, confiance…

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg


Comparateur mutuelle santé, prévoyance

Devis mutuelle santé 100% gratuit et sans engagement.
Remplissez une seule demande pour comparer les tarifs, les garanties et les niveaux de remboursements des meilleures mutuelles santé du marché et économiser jusqu'à 300 euros par an.