Les problèmes du travail

Taille de la police: Decrease font Enlarge font

"LES CONDITIONS DE LA RÉUSSITE sont peu nombreuses et faciles à énumérer.

On ne peut pas vraiment s'assurer longtemps un emploi avec la seule aide du sort ou du hasard. Ceux qui s'en remettent à la chance font en général l'expérience de la malchance.

L'aptitude d'une personne à s'assurer un travail repose surtout sur ses capacités. Il faut pouvoir contrôler son travail et pouvoir être contrôlé pendant son travail. Il faut aussi pouvoir laisser certaines zones sans contrôle. L'intelligence est directement liée aux aptitudes. Il est impossible d'être trop intelligent. Il est, par contre, fort possible d'être trop stupide.

Mais on pourrait être capable et intelligent sans réussir pour autant. Un aspect vital de la réussite consiste en la capacité de diriger et de contrôler, non seulement les outils de son métier, mais les gens dont on est entouré. Pour ce faire, il faut être capable d'un très haut niveau d'affinité1, il faut pouvoir tolérer des réalités2 massives et il faut également pouvoir donner et recevoir des communications.

Voici donc les ingrédients de la réussite : d'abord, l'aptitude à faire face au travail avec joie et non avec horreur ; le désir de travailler pour travailler, non parce qu'il "faut gagner sa vie". On doit pouvoir travailler sans se surmener ou sans sombrer dans un épuisement profond. Si on tombe dans un de ces états, il y a quelque chose qui ne va pas chez soi. Il y a quelque élément de l'environnement qu'on devrait contrôler mais qu'on ne contrôle pas. Ou bien l'accumulation de ses blessures est telle qu'on esquive tous les gens et toutes les masses avec lesquels on devrait être en contact étroit.

Voici les ingrédients d'un travail réussi : une formation et une expérience dans le domaine en question, un bon niveau général d'intelligence et d'aptitude, une capacité d'avoir une grande affinité, une tolérance de la réalité et la capacité de communiquer et de recevoir des idées.

Doté de ces qualités, on n'a qu'une faible chance d'échouer et on peut se désintéresser de tous les aléas de la naissance, du mariage ou de la fortune, car ceux-ci ne peuvent pas mettre à sa disposition ces ingrédients nécessaires.

On pourrait avoir tout l'argent du monde et être cependant incapable d'abattre une heure de travail honnête. Un homme dans une telle situation serait terriblement malheureux.

La personne qui évite soigneusement de travailler œuvre d'ordinaire bien plus longtemps et beaucoup plus durement que celle qui fait allégrement face au travail et l'accomplit. Les hommes qui ne peuvent pas travailler ne sont pas heureux.

Le travail est la donnée stable de notre société. Si on n'a rien à faire, on n'a pas de raison d'être. L'homme qui ne peut pas travailler est presque sans vie ; d'habitude, il préfère la mort et œuvre pour l'atteindre. […]

Le travailleur n'est pas uniquement un travailleur ; le manœuvre n'est pas uniquement un manoeuvre ; l'employé de bureau n'est pas uniquement un employé de bureau. Ils sont des piliers importants qui vivent et qui respirent et sur qui repose tout l'édifice de notre civilisation. Ils ne sont pas les rouages d'une puissante machine. Ils sont la machine elle-même.

Nous sommes arrivés à un bas niveau dans l'aptitude à travailler. Le fonctionnement de tout un bureau ne s'appuie bien souvent que sur une ou deux personnes et tout le reste du personnel ne fait en apparence qu'ajouter à la complexité des affaires du service. Le progrès des pays est tributaire de la production d'un petit nombre d'usines. C'est comme si la cohésion du monde n'était assurée que par une poignée d'hommes résolus qui, en travaillant d'arrache-pied, pourraient continuer à faire tourner le reste du monde.

Mais peut-être n'y parviendront-ils pas.

C'est à ces derniers que ce livre est dédié."

Ron Hubbard



Définitions :

1. Par affinité on entend "réponse émotionnelle", le "sentiment d'affection ou son absence, l'émotion ou la mésémotion (més- élément à valeur péjorative. La mésémotion est toute émotion déplaisante, telle que l'antagonisme, la colère, la peur, le chagrin, l'apathie ou un sentiment de mort) rattachée à la vie".

2. Par réalité, on entend "les objets solides, les choses réelles de la vie".

Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us | Digg this story Digg


Comparateur mutuelle santé, prévoyance

Devis mutuelle santé 100% gratuit et sans engagement.
Remplissez une seule demande pour comparer les tarifs, les garanties et les niveaux de remboursements des meilleures mutuelles santé du marché et économiser jusqu'à 300 euros par an.